Articles taggés :Festival

Tout va bien!

Par TurtleFilms, 3 novembre 2010 13 h 28 min

La première du film, qui aura lieu le 13 novembre sera suivie d’une soirée musicale en compagnie du groupe LABESS (qui signifie « tout va bien » en arabe), c’est le charismatique auteur compositeur interprète d’origine Algérienne, Nedjim Bouizzoul

À vous de les découvrir et au plaisir de danser avec vous!


Les tortues ne meurent pas de vieillesse – Première!

Par TurtleFilms, 30 octobre 2010 13 h 15 min

Le film aura sa grande première aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM).

flyer2

À ne pas rater!

Samedi 13 novembre – 20:15
Cinémathèque Québécoise
– Salle Claude-Jutra
335 Boul. de Maisonneuve Est, Montréal

SUIVI D’UNE FÊTE
Laissez tomber vos carapaces et venez célébrer avec nous!

Dans le cadre des RIDM, les Films de la tortue et les Films du 3 mars ont le plaisir de vous convier à la première du film Les tortues ne meurent pas de vieillesse suivi d’un party avec le groupe Labess.

************************

Deuxième projection
Lundi 15 novembre 17:00
Cinéma Parallèle

3536 St Laurent, Montréal

Au plaisir de vous y voir en grand nombre!

Écoutez les master class de Emir Kusturica et de Jim Jarmusch

Par TurtleFilms, 15 janvier 2010 21 h 08 min

Dans le cadre du festival du film de Marrakech qui a eu lieu du 4 au 12 décembre 2009, nous avons assisté aux Master class de deux grands cinéastes qu’on aime beaucoup: Emir Kusturica et Jim Jarmusch. Les deux master class étaient animées par Jean-Pierre Lavoignat. Nous les partageons avec vous. Bonne écoute! (désolé pour la qualité du son, avec les écouteurs, c’est mieux!)

Quelques trailers et grands moments de leurs films:

Maradona par Emir Kusturica

Coffee and Cigarettes de Jim Jarmusch

Scène du mariage dans Underground de Kusturica. Magnifique!

Extrait d’Arizona dream. Hilarant!

Visionnez le trailer de Mystery train.

icon for podpress  masterclass_emirkusturica: Download
icon for podpress  masterclass_jimjarmusch: Download

Panorama Theme by Themocracy